Les incendies dévastateurs de 2018 en Californie et ceux de l'an dernier en Sibérie avaient fait la une des journaux et choqué le monde entier, mais en matière de superficie brûlée, ils sont bien moins importants que les feux qui ravagent actuellement l'Australie, où environ 5 millions d'hectares de forêts sont partis en fumée à ce jour, selon Associated Press. En Californie, environ 800 000 hectares de forêts avaient brûlé et une centaine de personnes avaient perdu la vie dans ces incendies. Une superficie trois fois plus importante a été ravagée par les flammes cet été en Sibérie, soit 2,7 millions d'hectares de forêts, mais aucune victime n'a été signalée dans cette région très peu peuplée de la Russie.

Une grande partie des 5 millions d'hectares brûlés lors des récents feux de forêt se situe dans l'État de la Nouvelle-Galles du Sud, plongeant Sydney dans une fumée noire au cours du mois de décembre. D'autres régions de l'Australie ont également connu des feux de brousse (portant le total de la superficie brûlée à environ 10 millions d'hectares en 2019), mais les feux de savane courants dans le nord du pays n'ont été ni catastrophiques ni inhabituels, et sont donc exclus du compte pour ce graphique.

Compte tenu de la difficulté d'obtenir des chiffres fiables et précis sur la surface totale de forêt amazonienne détruite par les flammes cet été (entre autre, du fait de son étendue sur plusieurs pays), cette dernière pas été intégrée dans notre comparaison.