*Le changement climatique a déjà un impact sur l'économie mondiale.

*Les pays doivent veiller à ce que les personnes vulnérables soient protégées afin de maintenir de la cohésion sociale.

*Malgré une note d'optimisme, des risques importants subsistent.

La croissance économique mondiale devrait être de 3,3 % en 2020 et de 3,4 % en 2021, selon les dernières Perspectives de l'économie mondiale du FMI, qui ont été dévoilées à Davos.

Ce chiffre est supérieur à la croissance estimée à 2,9 % en 2019, ce qui indique une reprise lente et une stabilisation provisoire de l'économie mondiale.

Certains signes indiquent que l'activité manufacturière et le commerce mondial ont atteint leur point le plus bas, tandis que le risque d'un Brexit sans issue et d'une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine n’a pas aidé.

Si ces premiers signes de stabilisation persistent, les dépenses des consommateurs et des entreprises devraient s'améliorer, ce qui stimulera encore l'économie.

Craintes pour l'avenir

Malgré la note d'optimisme, les dernières prévisions ont été légèrement revues à la baisse, reflétant les mauvaises surprises de quelques économies issues des marchés émergents, en particulier l'Inde.

Croissance du PIB de l'économie mondiale : 2019 a été une année difficile
Image : FMI

Parmi les autres risques susceptibles de freiner la croissance économique future, citons la montée des tensions géopolitiques, les troubles sociaux et des politiques commerciales plus protectionnistes.

Le FMI souligne également que les catastrophes liées aux conditions météorologiques - notamment les ouragans dans les Caraïbes, les feux de brousse en Australie et les inondations en Afrique de l'Est - ont déjà endommagé l'économie.

Dans l'ensemble, le FMI souligne que les risques à la baisse restent importants, et avertit qu'il pourrait y avoir un changement rapide du sentiment financier, si ces risques deviennent une réalité.

Priorités politiques

Afin de minimiser ces risques, le FMI a formulé des recommandations politiques spécifiques. Il appelle à un renforcement de la coopération multilatérale, en particulier dans les domaines du commerce, de la cybersécurité et de la lutte contre le changement climatique.

Et en cette période de troubles croissants, il appelle les pays à renforcer l'intégration, à veiller à ce que des filets de sécurité protègent les personnes vulnérables et à utiliser les structures de gouvernance pour renforcer la cohésion sociale.

Voici les prévisions du FMI pour des régions spécifiques :

États-Unis : 2 % de croissance en 2020, contre 2,3 % en 2019

Zone euro : 1,3 % en 2020, contre 1,2 % en 2019

Japon : 0,7% en 2020, contre 1% en 2019

L'Inde : 5,8 % en 2020, contre 4,8 % en 2019

Chine : 6 % en 2020, contre 6,1 % en 2019

Amérique latine : 1,6 % en 2020, contre 0,1 % en 2019

Afrique subsaharienne : 3,5% en 2020, contre 3,3% en 2019

Moyen-Orient et Asie centrale : 2,8 % en 2020, contre 0,8 % en 2019