*Pour la première fois, le Rapport sur les risques mondiaux est dominé par l'environnement.

*Les pressions géoéconomiques et politiques sont les principales préoccupations à court terme.

*Les questions liées au climat, comme la chaleur extrême et la perte d'écosystèmes, sont mises en évidence.

Après une année d'inondations, de sécheresses, au cours de laquelle des incendies ont ravagé l'Australie et l'Amazonie, et où l'adolescente Greta Thunberg, militante pour le climat, a été désignée comme la personnalité de l'année par le Time, il n'est peut-être pas étonnant que les questions environnementales dominent les préoccupations des dirigeants pour l'avenir.

Mais la dernière édition du Rapport sur les risques mondiaux du Forum Économique Mondial montre à quel point ils tirent la sonnette d'alarme. Les dirigeants installés, tout comme les nouveaux venus sont d'accord : le changement climatique est le risque, à long terme, le plus important auquel le monde est confronté.

Le rapport, qui identifie les principales menaces qui pèsent sur notre monde selon la probabilité et l'ampleur de leur impact, identifie l'incapacité à atténuer les changements climatiques et à s'y adapter comme la principale préoccupation du réseau de chefs d'entreprise, d'ONG, d'universitaires et d'autres intervenants du Forum. Le groupe le place au premier rang des risques par l'impact et au deuxième rang par la probabilité au cours des dix prochaines années.

Perception des risques mondiaux au cours des 10 prochaines années, selon de multiples Stakeholders
Perception des risques mondiaux au cours des 10 prochaines années, selon de multiples Stakeholders.
Image : Forum Économique Mondial

En fait, les sondés de l'enquête menée pour le rapport, classent les questions liées au réchauffement de la planète - comme les conditions météorologiques extrêmes et la perte de biodiversité - parmi les cinq principaux risques en termes de probabilité au cours de la prochaine décennie. C'est la première fois qu'une catégorie occupe tous les premiers rangs depuis le lancement du rapport en 2006.

Perceptions des risques mondiaux au cours des 10 prochaines années, selon les Global shapers.
Perceptions des risques mondiaux au cours des 10 prochaines années, selon les Global shapers.
Image : Forum Économique Mondial

Le changement climatique frappe plus fort et s'accélère plus vite que ce que beaucoup de gens avaient prévu. Et les efforts déployés pour respecter les engagements visant à limiter le réchauffement de la planète sont en baisse, les pays déviant de leur cap. Pour la communauté des Global shapers. - les plus jeunes membres du Forum - les questions environnementales sont encore plus pressantes et figurent en tête de leur liste de préoccupations, tant à court qu'à long terme.

Pourcentage de personnes qui pensent qu'un risque va augmenter au cours des 10 prochaines années.
Pourcentage de personnes qui pensent qu'un risque va augmenter au cours des 10 prochaines années.
Image : Forum Économique Mondial

L'accumulation des nuages économiques

La pression croissante concernant la baisse de l'économie mondiale, due à la fragilité des structures macroéconomiques et à l'inégalité financière, est considérée comme la plus grande menace à court terme par les "multiples Stakeholders" interrogées.

Et le risque de stagnation est exacerbé par le fait que les dirigeants suivent de plus en plus des politiques nationalistes. Plus des trois quarts des personnes interrogées pensent que cette perspective économique - qui s'assombrit - ainsi que la polarisation politique intérieure sont appelées à devenir probables à court terme.

Les tensions commerciales et les turbulences géopolitiques s'ajoutent également à l'incertitude économique - en particulier les retombées potentielles de l'impasse commerciale entre les États-Unis et la Chine. Les deux pays représentent plus de 40 % du PIB mondial. Ils sont également les deux plus grands émetteurs de gaz à effet de serre au monde. La performance économique mondiale et la capacité de faire face aux changements climatiques sont donc inextricablement liées à la leur.

Les risques dans un monde numérique

Les incertitudes géopolitiques et économiques suscitent également des inquiétudes au sujet de la technologie numérique : accès inégal, manque de gouvernance et cyberattaques plus fréquentes et plus dommageables.

Nous vivons des temps incertains

Le rapport met en évidence la façon dont les risques interconnectés, qui s'accumulent depuis longtemps, commencent à se faire sentir. Le ralentissement synchronisé de l'économie mondiale, les températures les plus chaudes jamais enregistrées et un environnement géopolitique de plus en plus instable créent des défis importants.

Il est inquiétant de constater que face à cette évolution, alors que les défis qui se posent à nous exigent une action collective immédiate, les fractures au sein de la communauté mondiale semblent prendre de l'ampleur", indique le rapport.

Attendre que le brouillard de l'incertitude géopolitique et géoéconomique se dissipe avant d'agir n'est pas une option viable, et cela signifierait qu'il manquerait des fenêtres cruciales pour traiter des questions urgentes, poursuit-il.

La bonne nouvelle est que, malgré les divisions mondiales, certaines entreprises sont déterminées à regarder au-delà de leur bilan pour s'attaquer aux problèmes urgents qui se profilent à l'horizon.

Quelle est la méthodologie ?

L'enquête annuelle sur la perception des risques mondiaux demande au réseau du Forum, composé d'entreprises, de gouvernements, de la société civile et de leaders d'opinion, de mesurer les risques auxquels notre monde est confronté.

L'enquête comporte quatre parties :

1. Le monde en 2020. Nous avons demandé aux interrogés si les risques - regroupés selon 40 enjeux - allaient augmenter ou diminuer cette année par rapport à l'an dernier.

2. Évaluation des risques mondiaux. Pour 30 risques mondiaux identifiés, les répondants ont été interrogés sur leur probabilité au cours des 10 prochaines années et sur leur impact potentiel.

3. Interconnexions des risques mondiaux. On a demandé aux répondants de choisir de trois à six des risques mondiaux les plus fortement interconnectés.

Au total, 1 047 réponses ont été reçues pour ce sondage.

Le Rapport sur les risques mondiaux 2020 est publié avant la Réunion Annuelle du Forum Économique Mondial à Davos. Le rapport exhorte les gouvernements et les organisations à se pencher sur l'impact de menaces spécifiques et à se préparer à contenir les retombées potentielles si elles se produisent.