Les événements climatiques extrêmes deviennent de plus en plus coûteux pour l'économie. Selon les Nations Unies, les pertes économiques liées au climat ont augmenté d'environ 150 % entre la période 1978-1997 et la période 1998-2017. Et avec 43,3 milliards de dollars de pertes économiques enregistrées entre 1998 et 2017 (soit environ 40 milliards d'euros), la France fait partie des dix pays qui ont enregistré les pertes absolues les plus élevées au monde. Néanmoins, les pays dont les économies sont les plus sévèrement impactées sont Haïti et Porto Rico, où les pertes enregistrées sur la même période représentaient respectivement 17,5 % et 12,2 % du PIB national.