Le passeport français fait partie des plus puissants au monde et il donne accès à près de 170 pays, sans ou avec un visa réalisé sur place. Mais avec la propagation de l'épidémie de coronavirus, plusieurs pays ont pris des mesures radicales pour les voyageurs et les Français deviennent persona non grata dans de nombreuses régions du monde. Donald Trump a annoncé hier, mercredi 11 mars, la suspension pour trente jours de l’entrée aux Etats-Unis des voyageurs ayant récemment séjourné en Europe, à l’exception des citoyens américains. Outre les États-Unis, six autres pays interdisent l'accès à leur territoire aux personnes en provenance de France (ou d'autres régions touchées), selon le site du Ministère des Affaires étrangères. Il s'agit de l'Arabie saoudite, l'Inde, l'Irak, Israël, la Jordanie et le Salvador. Mais les mesures de restriction ne s'arrêtent pas là : certaines destinations imposent une période de quarantaine à l'arrivée, comme c'est le cas à Moscou, en Colombie ou en Argentine, et d'autres pays ont restreint l'attribution de visa aux citoyens français (Népal, Vietnam).