• Des innovateurs et des équipes de recherche universitaires du monde entier travaillent sur les moyens de contenir le coronavirus.
  • Les innovations de l'Université des sciences et technologies de Hong Kong (HKUST) comprennent des robots autonomes pour aider à fournir des soins et services, et un stérilisateur qui élimine jusqu'à 99,99 % des différents virus infectieux.
  • Les universités doivent collaborer pour trouver des solutions aux crises comme la pandémie de coronavirus.


Avec le nouveau coronavirus (Covid-19) qui s'étend sur tous les continents et touche des millions de personnes, les autorités sanitaires, les politiciens, les scientifiques, et les innovateurs du monde entier s'efforcent d'inventer des moyens de contenir la propagation du virus. Nous sommes convaincus que les universités contribuent - et devraient toujours contribuer - à cette lutte collective contre cette crise de santé publique grave et potentiellement durable et contre d'autres qui pourraient survenir à l'avenir.

La nature hautement infectieuse du Covid-19 signifie qu'il est urgent de trouver des solutions correspondantes, depuis l'accélération de la détection des porteurs du virus et l'arrêt de la propagation du virus jusqu'à la mise au point d'un vaccin. Tout comme nos boursiers dévoués du monde entier, les équipes de recherche de l'Université des sciences et technologies de Hong Kong (HKUST) ont travaillé sans relâche pour contribuer au groupe de travail mondial pour le contrôle des coronavirus.

Que fait le Forum Économique Mondial à propos de l'épidémie coronavirus?

Une nouvelle souche de coronavirus, le COVID 19, se répand dans le monde, provoquant des décès et des perturbations majeures de l'économie mondiale.

Répondre à cette crise nécessite une coopération mondiale entre les gouvernements, les organisations internationales et le monde des affaires. C’est justement la mission du Forum Économique Mondial en tant qu'organisation internationale de coopération public-privé.

Le Forum Économique Mondial, en tant que partenaire de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a lancé la plate-forme d'action COVID. Cette plate-forme vise à favoriser la contribution du secteur privé à la stratégie mondiale de santé publique relative au COVID-19, et à le faire à l'échelle et à la vitesse requises pour protéger des vies et des moyens de subsistance ; ceci afin de trouver des moyens d'aider à mettre fin à l'urgence mondiale le plus tôt possible.

En tant qu'organisation, le Forum a déjà prouvé qu'il pouvait aider à faire face à une épidémie. En 2017, la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) a été lancée à l’occasion de notre réunion annuelle. Elle a rassemblé des experts du gouvernement, des entreprises, de la santé, du monde universitaire et de la société civile pour accélérer le développement de vaccins. La CEPI soutient actuellement la course au développement d'un vaccin contre cette souche de coronavirus.

Au tout début de l'épidémie, la dernière technologie des puces microfluidiques a été adoptée pour mettre au point un kit de test portable après avoir obtenu la séquence génétique du coronavirus à la mi-janvier en Chine. En réduisant le temps nécessaire à 40 minutes, le dispositif constitue l'un des plus grands progrès dans la détection précoce et fiable des porteurs de Covid-19.

En termes de contrôle des infections, nous avons développé le revêtement antimicrobien PECD, un stérilisateur qui élimine jusqu'à 99,99 % des différents virus infectieux. Son utilisation comme revêtement sur les filtres à particules dans les systèmes de purification de l'air des hôpitaux contribue à limiter la transmission des virus. Cette technologie a été adoptée pour l'hôpital Huoshenshan de Wuhan, un hôpital d'urgence construit spécialement pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Une autre nouvelle formule antimicrobienne récemment développée, MAP-1, est efficace pour tuer les virus qui sont plus résistants que le coronavirus. Son utilisation dans les désinfectants, les peintures et éventuellement même les vêtements et les masques chirurgicaux pourrait offrir une protection durable contre la contamination microbienne des lieux publics.

En outre, un certain nombre de véhicules à conduite autonome mis au point par nos chercheurs et équipés de technologies de cartographie 3D tout terrain et de navigation visuelle et par capteurs à grande échelle ont été déployés dans de nombreuses villes chinoises touchées. Les contacts humains sont réduits au minimum pour limiter le risque de transmission interhumaine. Dans le même ordre d'idées, des centaines de robots produits par nos anciens élèves ont été envoyés dans des hôpitaux et des lieux de quarantaine à travers la Chine pour servir de la nourriture et des médicaments aux patients tout en prévenant les infections croisées.

De retour à Hong Kong, nous soutenons le gouvernement local avec de nouvelles technologies pour la surveillance de la température et les mesures de quarantaine. Nous sommes également conscients de la rareté des équipements de protection et des désinfectants, tels que les masques chirurgicaux et les désinfectants ; c'est pourquoi nous investissons des ressources dans la recherche pour trouver des moyens de produire ces fournitures de manière efficace et rentable afin de contribuer à atténuer la situation aiguë.

Un robot de distribution autonome livre de la nourriture et des produits de première nécessité aux patients isolés et minimise le risque d'infection causé par contact humain.
Un robot de distribution autonome livre de la nourriture et des produits de première nécessité aux patients isolés et minimise le risque d'infection causé par contact humain.

Dans le but d'offrir une réponse complète à l'épidémie de coronavirus, les scientifiques du monde entier s'affairent à identifier des cibles afin de mettre au point des vaccins pour Covid-19. Parmi les efforts de recherche, nos scientifiques ont identifié un ensemble d'épitomes de cellules B et T qui existent dans la séquence génétique du virus du SRAS et du nouveau coronavirus et qui déclenchent une réponse immunitaire dans le corps humain. Cette découverte a récemment été publiée dans la revue scientifique Viruses pour aider à accélérer la mise au point d'un vaccin efficace contre le Covid-19.

20% (points rouges) des épitopes du CoV-SARS ont une correspondance génétique identique à celle du CoV-2-SARS, ils pourraient être des candidats prometteurs pour le développement d'un vaccin.
20% (points rouges) des épitopes du CoV-SARS ont une correspondance génétique identique à celle du CoV-2-SARS, ils pourraient être des candidats prometteurs pour le développement d'un vaccin.

Face à une situation qui évolue si rapidement, il est vital de déployer des efforts soutenus pour travailler collectivement au partage des connaissances et à la collaboration en matière de recherche par le biais d'alliances universitaires. Certains d'entre nous ont relevé les défis dès le début de l'épidémie, tandis que de plus en plus de personnes se joignent à nous pour s'attaquer aux problèmes dès maintenant. Grâce à des alliances mondiales telles que le Forum mondial de leadership universitaire (GULF) du Forum économique mondial, l'Association des universités de recherche de l'Asie de l'Est (AEARU), l'Association des universités du Pacifique (APRU) et l'Alliance des universités asiatiques (AUA), nous pouvons partager de manière proactive les meilleures pratiques entre les institutions.

Comme nos étudiants sont maintenant répartis dans des dizaines de pays, la HKUST propose depuis début février un enseignement en ligne interactif et immersif au profit de nos étudiants et nous sommes prêts à partager notre expérience et à échanger des points de vue de manière systématique et opportune avec nos boursiers. Les outils, le contenu, les paramètres interactifs des examens et l'assurance qualité sont des domaines essentiels sur lesquels la HKUST travaille à mesure que nous progressons.

Les efforts pour travailler collectivement dans le partage des connaissances et la collaboration en matière de recherche sont vitaux pour combattre les défis mondiaux apportés par COVID-19
Les efforts pour travailler collectivement dans le partage des connaissances et la collaboration en matière de recherche sont vitaux pour combattre les défis mondiaux apportés par COVID-19

Le coronavirus ne connaît pas de frontières. Nous devons compter sur notre important réseau et notre culture de partage entre les universités: consacrer notre expertise, nos connaissances et nos installations à l'appui de notre objectif commun de réduction du Covid-19. En défendant nos valeurs fondamentales, à savoir être proactifs dans la recherche de nouvelles connaissances, faire preuve d'innovation pour trouver de nouvelles solutions et de persévérance malgré les revers et les obstacles, nous pouvons relever ensemble ce défi mondial. La HKUST apprécie tout le soutien qu'elle a reçu et se réjouit de collaborer et de travailler en étroite collaboration avec ses partenaires et ses boursiers dans toutes les communautés pour relever le défi du Covid-19 et au-delà.