Selon Atlas VPN, la pandémie de COVID-19 entraîne une forte augmentation de l'utilisation des VPN. Ces "réseaux privés virtuels" représentent des solutions clés pour les entreprises afin de sécuriser les connexions des employés installés à domicile, à l'heure où l'épidémie force les populations au télétravail. La société a analysé les données de ses 50 000 utilisateurs hebdomadaires au cours de la semaine dernière.

Les données montrent une forte hausse de l'utilisation des VPN dans les pays les plus touchés par la crise sanitaire. Entre le 15 et le 22 mars, l'utilisation de VPN a ainsi augmenté de 71 % aux États-Unis et de 48 % en Italie. De même, en France et en Espagne, le recours aux VPN a lui aussi connu une hausse significative, soit plus de 20 % au cours de la même période. Toujours selon Atlas VPN, leur utilisation dans l'Hexagone avait déjà connu une hausse similaire la semaine précédant le début du confinement le 17 mars.

Atlas VPN attribue cette croissance à la généralisation des mesures de distanciation sociale. La plupart des entreprises n'autorisent leurs employés à télétravailler que via une connexion VPN pour garantir la sécurité de leurs fichiers et éviter le piratage. En outre, davantage de personnes passent leur temps en ligne et certaines utilisent des services VPN pour accéder à des contenus géobloqués. Toutefois, les VPN ne sont pas infaillibles contre les cyberattaques et il est conseillé de bien veiller à correctement configurer et monitorer leurs accès.