Toute personne souffrant d'une perte soudaine de l'odorat pourrait être porteur du coronavirus sans le savoir, même si elle ne présente aucun autre symptôme, selon les preuves compilées par les principaux rhinologistes du Royaume-Uni. En Corée du Sud, en Chine et en Italie, environ un tiers des patients qui ont été testés positifs au COVID-19 ont également signalé une perte de l'odorat — connue sous le nom d'anosmie ou d'hyposmie — selon les experts en ORL du Royaume-Uni.

Que fait le Forum Économique Mondial à propos de l'épidémie coronavirus?

Une nouvelle souche de coronavirus, le COVID 19, se répand dans le monde, provoquant des décès et des perturbations majeures de l'économie mondiale.

Répondre à cette crise nécessite une coopération mondiale entre les gouvernements, les organisations internationales et le monde des affaires. C’est justement la mission du Forum Économique Mondial en tant qu'organisation internationale de coopération public-privé.

Le Forum Économique Mondial, en tant que partenaire de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a lancé la plate-forme d'action COVID. Cette plate-forme vise à favoriser la contribution du secteur privé à la stratégie mondiale de santé publique relative au COVID-19, et à le faire à l'échelle et à la vitesse requises pour protéger des vies et des moyens de subsistance ; ceci afin de trouver des moyens d'aider à mettre fin à l'urgence mondiale le plus tôt possible.

En tant qu'organisation, le Forum a déjà prouvé qu'il pouvait aider à faire face à une épidémie. En 2017, la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) a été lancée à l’occasion de notre réunion annuelle. Elle a rassemblé des experts du gouvernement, des entreprises, de la santé, du monde universitaire et de la société civile pour accélérer le développement de vaccins. La CEPI soutient actuellement la course au développement d'un vaccin contre cette souche de coronavirus.

"En Corée du Sud, où le dépistage est plus répandu, 30 % des patients testées positifs ont eu une anosmie comme principal symptôme, et leur cas de COVID-19 était bénin en dehors de l'anosmie", ont déclaré ensemble dans un communiqué la présidente de la Société britannique de rhinologie, la professeur Clare Hopkins, et le président de l'Association britannique d'otorhinolaryngologie, le professeur Nirmal Kumar. Les professeurs ont déclaré que de nombreux patients dans le monde qui ont été testés positifs au COVID-19 ne présentaient que les symptômes de perte d'odorat et de goût — sans les symptômes plus communément reconnus de forte fièvre et de toux.

"Il y a eu un nombre rapidement croissant de rapports faisant état d'une augmentation significative du nombre de patients présentant une anosmie en l'absence d'autres symptômes", indique la déclaration. "L'Iran a signalé une augmentation soudaine des cas d'anosmie isolée, et de nombreux collègues des États-Unis, de France et d'Italie du Nord vivent la même expérience".

Du fait de l'absence d'autres symptômes reconnus dans ces cas, il est peu probable que ces personnes soient testées et isolées, ce qui pourrait contribuer à la propagation rapide de la maladie dans le monde. "Ces patients pourraient faire partie des porteurs qui jusqu'à maintenant ignoraient qu'ils l'étaient, et qui ont facilité la propagation rapide du COVID-19", ont-ils ajouté.

Un employé de la start-up brésilienne Hi Technologies, spécialisée dans les équipements de santé, travaille sur un lot de tests pour diagnostiquer la maladie à coronavirus (COVID-19), dans leur laboratoire de Curitiba, au Brésil, le 19 mars 2020.
Un employé de la start-up brésilienne Hi Technologies, spécialisée dans les équipements de santé, travaille sur un lot de tests pour diagnostiquer la maladie à coronavirus (COVID-19), dans leur laboratoire de Curitiba, au Brésil, le 19 mars 2020.
Image : REUTERS/Rodolfo Buhrer - RC2NNF9AFNMU

Le professeur Nirmal Kumar a déclaré à la chaîne télévisée britannique Sky News que les jeunes patients en particulier pourraient ne présenter qu'une perte de l'odorat ou du goût, sans développer les symptômes plus communément reconnus du coronavirus, comme une forte fièvre et une toux persistante.

"Des jeunes patients n'ont pas de symptômes significatifs tels que la toux et la fièvre, mais ils peuvent n'avoir que la perte de l'odorat et du goût, ce qui suggère que ces virus se logent dans le nez", a-t-il déclaré.

Les professeurs ont demandé à toute personne présentant une perte du goût ou de l'odorat de s'isoler pendant sept jours afin d'empêcher la propagation de la maladie.