Si les consignes sont de rester confiné chez soi au maximum, certains sont obligés d’aller travailler. De nombreuses professions indispensables au fonctionnement de la société se retrouvent ainsi en première ligne face à la pandémie de COVID-19 : des personnels soignants aux caissier-ières, en passant par ceux qui conduisent des bus, transportent des marchandises, assurent le ramassage des déchets ou nourrissent les Français. Parmi tous les métiers encore mobilisés pour permettre aux Français de continuer à vivre correctement dans cette période difficile, nous avons choisi de mettre en lumière ceux qui ne font pas partie des mieux payés malgré l'importance de leur travail. Comme le montre notre infographie (non-exhaustive), basée sur les données Insee compilées par JDN, le salaire brut mensuel moyen des infirmiers-ières, chauffeurs de bus et caissiers-ières se situe par exemple sous la moyenne nationale.