• Cessez de vous toucher le visage pour réduire vos chances d'attraper le coronavirus, affirment les experts.
  • Les tactiques consistent à, par exemple, porter des gants de laine ou utiliser une application qui émet un avertissement si votre main se déplace vers votre visage.
  • Mais le fait de se toucher le visage est une réaction instinctive au stress et une habitude difficile à perdre.

Dans la lutte contre le nouveau coronavirus, il existe une mesure simple que nous pouvons tous prendre, mais qui peut sembler presque impossible à beaucoup d'entre nous : nous devons cesser de nous toucher le visage.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), nous devons notamment éviter de toucher les yeux, le nez et la bouche, ce qui peut être un moyen efficace de freiner la propagation des maladies. Les virus peuvent vivre pendant des jours sur des surfaces allant des bureaux aux poignées de porte, et une fois sur nos mains, ils peuvent être transférés dans notre corps par ces points d'entrée.

Que fait le Forum Économique Mondial à propos de l'épidémie coronavirus?

Une nouvelle souche de coronavirus, le COVID 19, se répand dans le monde, provoquant des décès et des perturbations majeures de l'économie mondiale.

Répondre à cette crise nécessite une coopération mondiale entre les gouvernements, les organisations internationales et le monde des affaires. C’est justement la mission du Forum Économique Mondial en tant qu'organisation internationale de coopération public-privé.

Le Forum Économique Mondial, en tant que partenaire de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a lancé la plate-forme d'action COVID. Cette plate-forme vise à favoriser la contribution du secteur privé à la stratégie mondiale de santé publique relative au COVID-19, et à le faire à l'échelle et à la vitesse requises pour protéger des vies et des moyens de subsistance ; ceci afin de trouver des moyens d'aider à mettre fin à l'urgence mondiale le plus tôt possible.

En tant qu'organisation, le Forum a déjà prouvé qu'il pouvait aider à faire face à une épidémie. En 2017, la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) a été lancée à l’occasion de notre réunion annuelle. Elle a rassemblé des experts du gouvernement, des entreprises, de la santé, du monde universitaire et de la société civile pour accélérer le développement de vaccins. La CEPI soutient actuellement la course au développement d'un vaccin contre cette souche de coronavirus.

Ne touchez à rien : comment arrêter de se toucher le visage

Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour nous aider à abandonner cette habitude ?

Une nouvelle application web, donottouchyourface.com, utilise l'intelligence artificielle pour aider les gens à éviter de toucher leur visage. Grâce à une webcam, elle apprend les comportements de l'utilisateur et émet un avertissement si sa main s'approche de son visage.

Le Dr Will Sawyer, médecin de famille de l'Ohio, a créé Henry the Hand, un site web qui encourage les enfants à se protéger en évitant la zone T - yeux, nez et bouche - où les muqueuses du corps sont vulnérables à l'infection.

D'autres experts ont suggéré de porter des gants en laine pour rendre la sensation de toucher le visage désagréable, bien que les gants puissent également abriter le virus.

Le lavage régulier des mains et l'utilisation d'un désinfectant pour les mains à 70 % d'alcool peuvent également contribuer à réduire les risques d'avoir le virus sur les doigts.

Vous ne réalisez probablement pas à quelle fréquence vous touchez votre visage

Pour la plupart d'entre nous, garder les mains loin de nos visages peut demander beaucoup de volonté.

Des universitaires de Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, qui ont braqué une caméra sur des étudiants pendant un cours, ont découvert que leurs mains se retrouvaient inconsciemment sur leur visage en moyenne 23 fois par heure.

Une autre étude sur les employés de bureau a montré qu'ils se touchaient en moyenne le visage 15,7 fois par heure. En calculant la quantité de virus pouvant se trouver sur les mains de chaque personne, les chercheurs ont pu confirmer que le toucher présentait un risque sérieux de transmission de la maladie.

Nombre moyen de touchers du visage observés sur une période de 60 minutes.
Nombre moyen de touchers du visage observés sur une période de 60 minutes.
Image : American Journal of Infection Control

Une étude récente a montré que, pour la plupart des gens, les contacts en face à face sont un moyen de faire face au stress, de réguler les émotions et de stimuler la mémoire. Les chercheurs ont établi que c'est un instinct que nous partageons avec les singes. Les gorilles, les orangs-outans et les chimpanzés ont tous un comportement similaire en matière de contact avec le visage.