Alors que la plupart des grandes villes européennes sont mises sous cloche avec les mesures de confinement, on assiste à une nette amélioration de la qualité de l'air dans les zones urbaines.

À Paris par exemple, la moyenne hebdomadaire de l'indice de qualité de l'air pour les concentrations en dioxyde d'azote - un gaz nocif, issu à 95 % de la combustion des énergies fossiles - se situait autour de 30 durant les semaines précédant le développement de la crise sanitaire.

Que fait le Forum Économique Mondial à propos de l'épidémie coronavirus?

Une nouvelle souche de coronavirus, le COVID 19, se répand dans le monde, provoquant des décès et des perturbations majeures de l'économie mondiale.

Répondre à cette crise nécessite une coopération mondiale entre les gouvernements, les organisations internationales et le monde des affaires. C’est justement la mission du Forum Économique Mondial en tant qu'organisation internationale de coopération public-privé.

Le Forum Économique Mondial, en tant que partenaire de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a lancé la plate-forme d'action COVID. Cette plate-forme vise à favoriser la contribution du secteur privé à la stratégie mondiale de santé publique relative au COVID-19, et à le faire à l'échelle et à la vitesse requises pour protéger des vies et des moyens de subsistance ; ceci afin de trouver des moyens d'aider à mettre fin à l'urgence mondiale le plus tôt possible.

En tant qu'organisation, le Forum a déjà prouvé qu'il pouvait aider à faire face à une épidémie. En 2017, la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) a été lancée à l’occasion de notre réunion annuelle. Elle a rassemblé des experts du gouvernement, des entreprises, de la santé, du monde universitaire et de la société civile pour accélérer le développement de vaccins. La CEPI soutient actuellement la course au développement d'un vaccin contre cette souche de coronavirus.

Les deux premières semaines du confinement (du 16 au 29 mars), la moyenne de l'indice avait chuté de dix points selon les données AirParif compilées par WAQI, traduisant une forte baisse de la concentration de ce polluant atmosphérique. Comme le montre notre infographie, l'amélioration de la qualité de l'air est également significative dans d'autres capitales européennes, telles que Madrid, Rome ou Londres. Ironie de la situation et confinement oblige, l'accès à cet air plus pur est limité et les citadins ne peuvent en profiter qu'à leur fenêtre, sur leur balcon ou à l'occasion d'un déplacement bref et autorisé autour du domicile.