• Dans ce bilan quotidien, nous vous présenterons une sélection des dernières nouvelles sur la pandémie de coronavirus, ainsi que des conseils et des outils pour vous aider à rester informé et protégé.
  • Parmi les grands sujets d'actualité: la pénurie mondiale d'infirmiers, la manière dont le coronavirus change le Japon et les leçons que les pays peuvent tirer de la lutte contre l'Ebola.

Que fait le Forum Économique Mondial à propos de l'épidémie coronavirus?

Une nouvelle souche de coronavirus, le COVID 19, se répand dans le monde, provoquant des décès et des perturbations majeures de l'économie mondiale.

Répondre à cette crise nécessite une coopération mondiale entre les gouvernements, les organisations internationales et le monde des affaires. C’est justement la mission du Forum Économique Mondial en tant qu'organisation internationale de coopération public-privé.

Le Forum Économique Mondial, en tant que partenaire de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a lancé la plate-forme d'action COVID. Cette plate-forme vise à favoriser la contribution du secteur privé à la stratégie mondiale de santé publique relative au COVID-19, et à le faire à l'échelle et à la vitesse requises pour protéger des vies et des moyens de subsistance ; ceci afin de trouver des moyens d'aider à mettre fin à l'urgence mondiale le plus tôt possible.

En tant qu'organisation, le Forum a déjà prouvé qu'il pouvait aider à faire face à une épidémie. En 2017, la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) a été lancée à l’occasion de notre réunion annuelle. Elle a rassemblé des experts du gouvernement, des entreprises, de la santé, du monde universitaire et de la société civile pour accélérer le développement de vaccins. La CEPI soutient actuellement la course au développement d'un vaccin contre cette souche de coronavirus.

1. L'impact de COVID-19 sur le monde

  • Selon l'Université Johns Hopkins, il y a plus de 1,4 million de cas confirmés d'infection par le coronavirus COVID-19 dans le monde au 8 avril, avec plus de 82 000 décès confirmés. Plus de 301 000 personnes se seraient remises de la maladie.
  • La situation se calme à New York et dans le New Jersey.
  • Le Premier ministre britannique Boris Johnson est dans un état stable dans une unité de soins intensifs de Londres.
  • Aucun nouveau cas n'a été signalé en Chine.

2. Le monde a besoin de 6 millions d'infirmières supplémentaires - un rapport de l'Organisation mondiale de la santé explique pourquoi


Dans son rapport sur la situation des soins infirmiers dans le monde, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) explique que la pénurie mondiale de personnel infirmier s'est légèrement améliorée, passant de 6,6 millions en 2016 à 5,9 millions en 2018. Néanmoins, selon l'agence, cette expansion n'est ni équitable ni suffisante, et compte tenu de la demande croissante, elle "laisse certaines populations derrière". Le groupe a appelé à la création d'au moins six millions de nouveaux emplois d'infirmiers d'ici 2030, principalement dans les pays à faible et moyen revenu.

Nous avons besoin de plus d'infirmièr/es, selon le nouveau rapport de l'Organisation mondiale de la santé.
Nous avons besoin de plus d'infirmièr/es, selon le nouveau rapport de l'Organisation mondiale de la santé.
Image : La situation des soins infirmiers dans le monde, 2020

3. Pourquoi les vaccins sont la seule véritable solution aux pandémies

Nous devons utiliser les leçons tirées de la lutte contre Ebola pour surmonter COVID-19, déclare Ngozi Okonjo-Iweala, présidente de Gavi, l'Alliance pour les vaccins. Au cours de la lutte contre Ebola, "environ deux fois plus de personnes sont mortes d'une épidémie de rougeole évitable". Ainsi, tout en luttant contre le coronavirus, les dirigeants doivent maintenir les programmes de vaccination existants.

En outre, les dirigeants doivent s'assurer que les systèmes de santé sont préparés avec des technologies qui les aideront à tester, tracer et isoler les futurs cas de coronavirus. Ces efforts permettent de gérer les cas jusqu'à ce qu'un vaccin soit mis au point et puisse être distribué équitablement.

"COVID-19 ne connaît pas de frontières. Aucun pays n'est sûr tant que tous les pays ne sont pas sûrs".

—-Ngozi Okonjo-Iweala, Président, Gavi, l'Alliance pour les Vaccins

4. Le Japon donne un aperçu de l'ère post-coronavirus

Le travail à distance a changé à la fois la vie professionnelle et la vie familiale. Le Japon montre comment ces changements peuvent avoir un impact sur la culture au sens large, déclare Ryan Takeshita, rédacteur en chef de HuffPost Japan. La fameuse culture japonaise de bourreau de travail commence à se transformer, écrit-il, car les entreprises se rendent compte que le travail à distance est possible. Dans d'autres cas, les familles ont commencé à se répartir les tâches ménagères car les deux partenaires passent plus de temps à la maison. Bien que ces changements soient minimes, dit Takeshita, "les actions subtiles initiées par chaque individu... peuvent servir de points cruciaux pour envisager le futur".

5. Comment une chef d'orchestre trouve la joie en temps de crise

La pandémie offre une nouvelle chance d'apprécier des artistes tels que Beethoven, déclare Marin Alsop, directeur musical de l'Orchestre symphonique de Baltimore. Alsop explique que Beethoven a souffert et surmonté des difficultés extraordinaires, notamment en devenant sourd. Pourtant, " la détermination indéfectible du compositeur à atteindre son objectif artistique lui a permis non seulement d'aller de l'avant, mais aussi de se pousser plus loin que jamais sur le plan créatif ". À bien des égards, dit Alsop, "je crois que son incapacité à entendre a donné naissance à une créativité intérieure qui a défié l'histoire et lui a permis de transcender toutes les frontières".