La France est encore “dans le coeur” de la crise liée à l’épidémie de coronavirus, a déclaré jeudi la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, estimant qu’elle n’était pas “derrière nous” en dépit d’un ralentissement de la hausse du nombre de personnes entrant en réanimation.

Emmanuel Macron, qui a prévu de s’exprimer lundi soir à la télévision et à la radio, “aura à coeur de rappeler les enjeux de la crise que nous sommes en train de vivre et qui n’est pas derrière nous”, a-t-elle déclaré sur franceinfo.

“Cela il faut vraiment le dire avec beaucoup de force parce que même si le nombre d’entrées en réanimation se ralentit ce qui témoigne peut être d’un effet de freinage de la propagation de l’épidémie, nous sommes encore au coeur de cette épidémie”, a-elle ajouté.

Selon le dernier bilan fourni par le ministère de la Santé mercredi soir, 10.869 personnes sont mortes en France depuis le début de l’épidémie pour environ 82.000 cas confirmés.

Le nombre de personnes traitées dans les services de réanimation continue de progresser mais l’augmentation est de plus en plus faible, avec un solde de 17 patients en plus mercredi pour un total de 7.148.

Face à la persistance de la crise, l’Elysée a annoncé mercredi que le confinement obligatoire en vigueur depuis le 17 mars serait prolongé au delà du 15 avril, une décision conforme aux préconisations du conseil scientifique qui recommandait son maintien “strict” pendant encore plusieurs semaines.

Que fait le Forum Économique Mondial à propos de l'épidémie coronavirus?

Une nouvelle souche de coronavirus, le COVID 19, se répand dans le monde, provoquant des décès et des perturbations majeures de l'économie mondiale.

Répondre à cette crise nécessite une coopération mondiale entre les gouvernements, les organisations internationales et le monde des affaires. C’est justement la mission du Forum Économique Mondial en tant qu'organisation internationale de coopération public-privé.

Le Forum Économique Mondial, en tant que partenaire de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a lancé la plate-forme d'action COVID. Cette plate-forme vise à favoriser la contribution du secteur privé à la stratégie mondiale de santé publique relative au COVID-19, et à le faire à l'échelle et à la vitesse requises pour protéger des vies et des moyens de subsistance ; ceci afin de trouver des moyens d'aider à mettre fin à l'urgence mondiale le plus tôt possible.

En tant qu'organisation, le Forum a déjà prouvé qu'il pouvait aider à faire face à une épidémie. En 2017, la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) a été lancée à l’occasion de notre réunion annuelle. Elle a rassemblé des experts du gouvernement, des entreprises, de la santé, du monde universitaire et de la société civile pour accélérer le développement de vaccins. La CEPI soutient actuellement la course au développement d'un vaccin contre cette souche de coronavirus.