Alors que le port du masque devrait très probablement être rendu obligatoire en France dans les transports en commun à partir du 11 mai, date de la fin du confinement, le gouvernement a annoncé aujourd'hui que des masques seraient distribués aux Français à partir du 4 mai. Plus tôt dans la semaine, l'Académie nationale de médecine estimait qu'il était nécessaire d'aller plus loin et appelait à généraliser le port du masque, même artisanal, pour tous les déplacements dans l’espace public, sans attendre le déconfinement. Selon une étude menée par Ipsos (du 9 au 12 avril), environ le tiers des Français déclaraient avoir utilisé un masque de protection en lien avec l'épidémie de coronavirus.

Que fait le Forum Économique Mondial à propos de l'épidémie coronavirus?

Une nouvelle souche de coronavirus, le COVID 19, se répand dans le monde, provoquant des décès et des perturbations majeures de l'économie mondiale.

Répondre à cette crise nécessite une coopération mondiale entre les gouvernements, les organisations internationales et le monde des affaires. C’est justement la mission du Forum Économique Mondial en tant qu'organisation internationale de coopération public-privé.

Le Forum Économique Mondial, en tant que partenaire de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a lancé la plate-forme d'action COVID. Cette plate-forme vise à favoriser la contribution du secteur privé à la stratégie mondiale de santé publique relative au COVID-19, et à le faire à l'échelle et à la vitesse requises pour protéger des vies et des moyens de subsistance ; ceci afin de trouver des moyens d'aider à mettre fin à l'urgence mondiale le plus tôt possible.

En tant qu'organisation, le Forum a déjà prouvé qu'il pouvait aider à faire face à une épidémie. En 2017, la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) a été lancée à l’occasion de notre réunion annuelle. Elle a rassemblé des experts du gouvernement, des entreprises, de la santé, du monde universitaire et de la société civile pour accélérer le développement de vaccins. La CEPI soutient actuellement la course au développement d'un vaccin contre cette souche de coronavirus.

Alors que les masques sont omniprésents dans les pays asiatiques depuis le début de la pandémie, l'habitude n'est pas encore vraiment répandue en Europe. À l'exception de l'Italie, où le port du masque est obligatoire pour sortir de chez soi dans les régions de Lombardie et Toscane depuis le début du mois d'avril. Dans ce pays, 81 % des sondés affirmaient avoir porté un masque de protection à cause du COVID-19, ce qui est comparable aux résultats observés en Chine et au Japon. Mais c'est au Vietnam, où les mesures de confinement sont officiellement levées depuis mercredi, qu'ils semblent être les plus utilisés par la population (91 %).

Plusieurs pays réfléchissent actuellement à rendre les masques obligatoires, en particulier dans les transports, supermarchés et autres lieux publics exigus. En Allemagne, plusieurs Etats vont imposer le port du masque dans les transports d'ici la fin du mois. Selon l'enquête, seul un Allemand sur cinq déclarait en avoir utilisé récemment. Le port du masque a également été rendu obligatoire dans sept États américains et encouragé dans de nombreux autres après une recommandation début avril du CDC (Agence fédérale de santé publique), ce qui fait que la moitié des Américains affirmait en avoir porté.