• Le télétravail devenant la norme, voilà une bonne occasion de réévaluer la façon dont nous nous connectons numériquement.
  • Une approche axée sur la technologie peut nous faire rater les nuances du contact humain.
  • Voici 5 suggestions pour créer une expérience en ligne améliorée pour les lieux de travail et les salles de classe.

Le travail à domicile devient la nouvelle norme, et tout le monde s’efforce de trouver des solutions virtuelles telles que Zoom, Google Hangouts ou Microsoft Teams. C'est donc le moment idéal pour nous arrêter un instant et nous demander :


Pour qui concevons-nous ces réunions ? Quel est le but de l'interaction ? Et quelles sont les différentes technologies et plates-formes qui peuvent nous aider à atteindre cet objectif au mieux ?


Il est temps de redéfinir le numérique. Nous avons ici une formidable opportunité d'adopter une approche centrée sur l'homme pour concevoir des expériences percutantes par rapport à une approche réactive, en saisissant toutes les solutions disponibles et en les assemblant.

Que fait le Forum Économique Mondial à propos de l'épidémie coronavirus?

Une nouvelle souche de coronavirus, le COVID 19, se répand dans le monde, provoquant des décès et des perturbations majeures de l'économie mondiale.

Répondre à cette crise nécessite une coopération mondiale entre les gouvernements, les organisations internationales et le monde des affaires. C’est justement la mission du Forum Économique Mondial en tant qu'organisation internationale de coopération public-privé.

Le Forum Économique Mondial, en tant que partenaire de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a lancé la plate-forme d'action COVID. Cette plate-forme vise à favoriser la contribution du secteur privé à la stratégie mondiale de santé publique relative au COVID-19, et à le faire à l'échelle et à la vitesse requises pour protéger des vies et des moyens de subsistance ; ceci afin de trouver des moyens d'aider à mettre fin à l'urgence mondiale le plus tôt possible.

En tant qu'organisation, le Forum a déjà prouvé qu'il pouvait aider à faire face à une épidémie. En 2017, la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) a été lancée à l’occasion de notre réunion annuelle. Elle a rassemblé des experts du gouvernement, des entreprises, de la santé, du monde universitaire et de la société civile pour accélérer le développement de vaccins. La CEPI soutient actuellement la course au développement d'un vaccin contre cette souche de coronavirus.

Les réunions, conférences, événements, cours et ateliers étant annulés, il est temps de prendre du recul et de réfléchir à certaines questions fondamentales. Par exemple, si nous devons repenser un cours de formation annulé, quel était le but de ce cours ? Il s'agit probablement d'une combinaison d'apprentissage de nouvelles choses, de connexion avec des personnes partageant les mêmes idées et de partage des connaissances de manière durable et référençable. Donc, pour atteindre ce but, comment pouvons-nous concevoir une expérience virtuelle plus adaptée à ces objectifs d'une manière centrée sur l'homme ? Quelles technologies ont été conçues pour promouvoir l'apprentissage de nouvelles choses, la connexion et le partage de manière plus durable ? Quelles technologies ont été conçues sur la base de la science de l'apprentissage et lesquelles aident à développer les compétences du 21ème siècle ?


Lorsque nous adoptons une approche axée sur la technologie, nous manquons souvent les nuances subtiles de la puissante expérience humaine. Prenez la vidéoconférence, qui fait maintenant partie intégrante de notre travail quotidien. Le but de la vidéoconférence est de discuter et de se rencontrer virtuellement. Elle n'a pas été conçue pour des expériences d'apprentissage structurées et séquentielles, car l'apprentissage nécessite réflexion, application et partage. Vous ne pouvez pas vous connecter avec des personnes suite à une conférence téléphonique ou un webinaire ou même garder une trace des conversations lorsque l'appel est terminé. La vidéoconférence est utile pour avoir des conversations virtuelles à un moment prédéterminé de manière synchrone. Elle n'est pas idéalement conçue pour les communications asynchrones ; par exemple, regarder des webinaires enregistrés de 60 minutes est rarement agréable ou interactif.


Alors, que faut-il pour relier les points qui permettront aux participants d'avoir une expérience intégrée - à la fois synchrone et asynchrone - qui s'aligne mieux sur la façon dont les humains s'engagent et se connectent naturellement les uns avec les autres ? Voici cinq conseils pour redéfinir la façon dont nous utilisons le numérique de manière socialement connectée.


1. Assembler les différentes expériences dans une seule et même expérience intégrée et essayer de minimiser les passages de plateforme en plateforme. Par exemple, chez Gnowbe, nous aidons à connecter des webinaires à des événements virtuels à des cours en ligne à des ateliers virtuels, le tout sur une plate-forme intégrée afin que l'expérience individuelle soit numérisée, capturée en un seul endroit et facilement référençable à l'avenir.


2. Encourager l'établissement de relations et la connexion avec les autres apprenants en intégrant les conversations dans le contexte du contenu et en encourageant le partage et le dialogue. Les liens sociaux sont plus que jamais essentiels en cette période de séparation physique.


3. Créer un environnement inclusif dans lequel tout le monde peut participer. Le pouvoir de la technologie est tel que si elle est utilisée correctement, vous pouvez inviter tout le monde à partager son point de vue numériquement d'une manière qui serait impossible en face à face avec un temps limité.


4. Concevoir du contenu de manière agile. Cela ne sera peut-être pas parfait la première fois. Laisser de la place à une création et une itération rapides. Trouver des outils de création faciles à utiliser et flexibles. Afin de faciliter davantage la création de contenu, nous avons lancé un outil de création mobile pour compléter la création sur le Web, qui permet désormais à quiconque de gérer son contenu même en déplacement.


5. Suivre, mesurer et affiner. Garder une trace de l'engagement et des expériences des individus pour affiner davantage le contenu de manière agile.


En ces temps de distanciation physique, le numérique est devenu un outil essentiel pour permettre les connexions sociales. La crise crée des occasions d’innover. Avant de réagir, saisissons cette occasion pour redéfinir le numérique en utilisant une approche plus centrée sur l'humain. L'humanité en a besoin.