Ce samedi 9 mai marque le 70ème anniversaire de la Déclaration Schuman, considérée comme le texte fondateur de la construction européenne. Alors que la crise du coronavirus agit comme un "stress test" pour les États membres et que les questions sur la coopération au sein de l'UE sont plus que jamais d'actualité, nous revenons sur la confiance que les Européens accordent à cette institution.

Selon le dernier baromètre de la Commission européenne, réalisé à la fin de l'année 2019, les Français sont les citoyens européens les plus sceptiques envers l'UE. En effet, seuls 32 % déclarent qu'ils tendent à avoir confiance dans les actions de l'institution, soit la plus faible proportion après les Britanniques (29 %), qui ont quitté officiellement l'UE en février dernier. Comme le montre notre infographie, les niveaux de confiance les plus élevés, c'est à dire plus de 55 % de la population, sont observés à la frontière orientale de l'UE (Lituanie, Bulgarie, Roumanie,...), dans les pays scandinaves ainsi qu'au Portugal et en Irlande. À l'inverse, les citoyens des pays du pourtour méditerranéen sont de loin les plus sceptiques : moins de 40 % des Grecs, Italiens et Espagnols affirment faire confiance à l'UE.