Selon les dernières prévisions économiques de la Commission européenne, l’Europe s'apprête à connaître une récession sans précédent en 2020. Alors qu'une croissance de 1,2 % était initialement attendue cette année dans l'UE à 27, il est désormais estimé que la pandémie de coronavirus pourrait engendrer un plongeon du PIB de 7,4 %. En comparaison, la crise financière de 2008 avait entraîné un repli de "seulement" 4,5 % au sein de l'UE en 2009.

Les données montrent qu'aucun État membre de l'UE ne sortira indemne de la crise et que ce sont les pays d'Europe méridionale qui seront les plus touchés. Bien que la Grèce ait observé des progrès économiques depuis la crise financière et qu'elle ait plutôt bien contrôlé l'épidémie, elle devrait subir la pire baisse du PIB de l'UE, soit 9,7 %. L'Italie et l'Espagne, tous deux durement touchés par le coronavirus, devraient également subir une récession supérieure à 9 % cette année.

En France et au Royaume-Uni, le plongeon attendu en 2020 est également conséquent, soit un peu plus de 8 % du PIB. Pour rappel, l'Hexagone a déjà enregistré une baisse de près de 6 % au premier trimestre. Malgré une bonne gestion de l'épidémie et un confinement plus léger que ses voisins, l'Allemagne devrait tout de même voir son PIB se contracter de plus de 6 % cette année.