• La brutalité policière n'est qu'une manifestation apparente d'un racisme systémique plus profond.
  • Ce racisme enraciné affecte les Afro-Américains sur le marché du travail, sur leur lieu de travail, au bureau de vote, en milieu urbain et plus encore.
  • Les Blancs et les personnes de couleur non-noires doivent entreprendre une action consciente et éduquer pour combattre le problème.

Le meurtre de George Floyd par un policier a provoqué des manifestations massives dans plus de 140 villes américaines et 20 pays à travers le monde. Ces manifestations étaient axées sur la brutalité policière, mais ont également débouché sur des problèmes de racisme structurel et systémique qui existent dans la plupart des pays aujourd'hui.

Ces problèmes mondiaux de longue date étant au premier plan des discussions d'aujourd'hui, nous devons nous interroger sur la manière d'être un allié dans le mouvement contre le racisme anti-noir. Le chemin vers cette alliance peut nécessiter de désapprendre les enseignements que vous pensiez autrefois vrais ; cette quête perpétuelle implique de s'instruire sur les sujets en question et de prendre des initiatives. Voici des ressources, et un certain contexte historique, pour les Blancs et les personnes de couleur non-noires qui souhaitent devenir des alliés.

1. Comprendre que le racisme systémique va au-delà de la brutalité policière

Un exemple précoce de brutalité policière contre des Afro-Américains non armés à l'époque moderne fut le passage à tabac en 1991 de Rodney King à Los Angeles. Une vidéo granuleuse de son agression a été rejouée pendant des jours sur les réseaux d'information nationaux. Près de 30 ans plus tard, le meurtre de George Floyd était partagé par les journaux télévisés et les réseaux sociaux. L'ère numérique a joué un rôle central dans l’enregistrement des agressions injustes de la police et a amplifié le message auprès de millions de personnes en partageant, en retweetant et en utilisant des hashtags à la mode. La mort de George Floyd a amplifié la conversation autour du racisme systémique, mais comprendre le cœur du problème va au-delà de la brutalité policière.

Le racisme systémique existe dans les secteurs bancaire, éducatif et même commercial. Il est ancré dans presque toutes les manières dont les gens évoluent dans la société, et affecte de manière disproportionnée les Noirs. Les Afro-Américains sont sous-représentés dans les rôles de leadership dans les industries, ont du mal à accéder à un logement de qualité, sont surreprésentés dans le système de justice pénale et leurs expériences en matière de soins de santé contrastent fortement avec celles des citoyens blancs et non noirs.

Aux États-Unis, le chômage a été exacerbé par le coronavirus, mais a frappé les Afro-Américains avec une sévérité particulière. Même en tant qu’employé, un travailleur noir ne gagne que 62 % du salaire d’un travailleur blanc.

Image : Business Insider

Les variations du racisme et de l'injustice vont d'une action discriminatoire très claire aux politiques les plus clandestines. Aux États-Unis, des exemples historiques incluent les taxes de vote et les tests d'alphabétisation, qui obligeaient les citoyens à payer leur droit de vote et excluaient les personnes ne sachant pas lire. Cette tactique a marginalisé les gens des communautés à faible revenu.

La ségrégation dans les villes d'Amérique a peut-être été interdite, mais continue néanmoins d’exister dans la pratique. Il suffit de regarder la fracture nord-sud de Chicago, la 8 Mile Road de Détroit et l’embourgeoisement généralisé dans les grandes villes comme Oakland et San Francisco. Les différences de revenus entre les Blancs et les Noirs sont si importantes qu’elles entraînent de moins grandes possibilités de prêt pour les Afro-Américains souhaitant acheter une maison ou posséder une entreprise, des inégalités en matière d'éducation pour les enfants et plus de difficultés à trouver des opportunités d'emploi. Le cycle du racisme systémique prend de nombreuses formes, ce qui le rend encore plus difficile à briser.

2. Lutter contre le racisme sur le lieu de travail et soutenir ses collègues noirs

Malheureusement, les professionnels noirs sont toujours sous-représentés dans la population active malgré les progrès réalisés dans les diplômes de premier cycle (par exemple, en 2018, 31 % des Noirs aux États-Unis ont obtenu un diplôme universitaire ou supérieur, contre seulement 16 % en 1992). Ce manque de visibilité est particulièrement frappant dans les postes de direction, où seulement 3,3 % des rôles sont actuellement occupés par des employés noirs. Si votre organisation manque de diversité, il existe plusieurs façons d'aborder le problème avec vos collègues et responsabiliser une organisation :

• Encouragez les groupes de ressources pour vos employés noirs, autochtones et de couleur (BIPOC) afin qu'ils comparent leurs expériences et trouvent des moyens de lutter contre le racisme.

• Si votre organisation ne possède pas d'équipe de diversité et d'inclusion, commencez à travailler sur les moyens d'en développer une. Les entreprises qui misent sur la diversité et l'inclusion ont plus de chances de se surpasser et d'attirer les meilleurs talents.

• Donnez des opportunités de mentorat aux employés BIPOC afin de leur garantir l'égalité des chances et l'accès à la promotion.

Au-delà des obstacles à l'avancement, les employés noirs sont souvent victimes de discrimination de la part de leurs collègues. En fait, un récent sondage de Glassdoor a révélé que trois travailleurs sur cinq aux États-Unis avaient vu ou subi de la discrimination au travail. Bien qu’elle puisse être manifeste, cette dernière prend souvent la forme de micro-agressions et peut ne pas être couverte par les formations à la sensibilité culturelle. S'exprimer sur les problèmes de race est souvent la première étape que les alliés peuvent suivre contre le racisme systémique sur le lieu de travail.

En tant que collègue non noir, il est important de montrer votre alliance et de ne pas tolérer des actions injustes contre les Noirs.[AL1] Cependant, il existe de meilleures façons de soutenir vos collègues noirs, en commençant simplement par écouter. En étant là et en écoutant leurs expériences, vous montrez déjà votre soutien. En tant qu'entreprise, il est essentiel de garantir l'existence de lieux sûrs où les employés se sentent capables de parler de ce qui se passe.

Une autre façon d'être un allié est de vous éduquer pour mieux comprendre le point de vue de vos collègues noirs. Il existe plusieurs livres pour vous aider à en apprendre davantage sur les privilèges des blancs et sur la façon de commencer à remarquer le racisme systémique. Le Musée national d'histoire et de culture afro-américaine a également publié un programme en ligne qui vous aidera à en apprendre davantage sur la race à travers différents exercices et vidéos.

3. Cibler le racisme dans l'éducation

Qu'il s'agisse d'un nombre disproportionné d’exclusions ou d'une augmentation de la dette étudiante, les étudiants noirs se heurtent à plus d'obstacles que leurs pairs blancs en matière d'éducation. Cela commence à l'école. Il y a plus de 60 ans, la ségrégation entre les enfants blancs et noirs a pris fin avec l'arrêt de la Cour suprême des États-Unis Brown v Board of Education. Mais de nombreuses écoles restent ségréguées et inégales, en raison des inégalités économiques et sociales auxquelles sont confrontées les communautés afro-américaines. Les écoles fréquentées principalement par des personnes de couleur sont presque toujours sous-financées. Bien que de nombreuses lois remontant à l'époque de Jim Crow aient été interdites, les leçons sur la ségrégation dans les écoles et le système éducatif d'aujourd'hui sont pour la plupart inexistantes.

Pour garantir une éducation équitable aux étudiants noirs, il faut agir à tous les niveaux. Pour lutter contre le racisme dans l'éducation, il existe de nombreuses façons d'apprendre et de s'impliquer :

• Très peu de livres pour enfants impliquent des personnages principaux non blancs. Alors que les vacances d'été commencent, voici quelques livres mettant en vedette des personnages noirs ou de couleur pour les enfants.

• Un épisode de podcast examinant la décision de Brown v Board of Education et l'importance d'avoir des enseignants noirs dans les écoles.

• La Fondation Schott pour l'éducation publique est une ressource basée aux États-Unis qui offre des informations sur l'injustice raciale dans le système éducatif avec un appel à l'action pour s'impliquer dans vos communautés.

• Code Switch répertorie des podcasts, des films et des livres sur le racisme systémique, y compris les inégalités dans les écoles, et la façon d’avoir de meilleures conversations, plus réfléchies.

4. Pétitions et engagement politique

Le racisme anti-noir d'aujourd'hui découle d'un racisme systémique qui n'a pas été résolu depuis des décennies. Ces systèmes racistes ont une portée considérable et nombre d'entre eux nécessiteront des efforts publics soutenus pour y remédier.

Les protestations, les pétitions et les appels à l'action au cours des dernières semaines ont déjà changé les politiques commerciales et la gouvernance dans les villes, les États et les pays du monde entier. La Ligue nationale de football (NFL) a mentionné précédemment qu'elle imposerait des amendes aux équipes si les joueurs mettaient un genou à terre pendant l'hymne national, mais depuis que les manifestations de George Floyd ont éclaté, elle a changé de position et adopté le mouvement Black Lives Matter.

Après le meurtre d'une femme noire non armée à son domicile, la ville de Louisville (Kentucky) a promulgué la loi Breonna Taylor pour interdire les mandats d'interdiction de frappe. Ces réformes ne se limitent pas non plus aux États-Unis : Berlin est devenu le premier État allemand à adopter une loi interdisant aux autorités publiques, comme la police, d'interpeller des personnes en fonction de leur race, leur sexe ou leur orientation sexuelle.

L'action politique des gouvernements et des autres décideurs nécessitera des encouragements continus. C'est pourquoi vous rapprocher de vos dirigeants politiques locaux et nationaux peut aussi vous aider à devenir un allié. Les pétitions sont une autre façon de montrer votre soutien à la lutte contre le racisme dans votre communauté. Change.org est un bon point de départ si vous recherchez des pétitions nationales ou internationales. De nombreuses régions et pays vivant le racisme différemment, vous pouvez également rechercher des ressources locales pour les politiques qui peuvent avoir le plus d'impact dans votre communauté.

Alicia Garza, l'une des fondatrices de Black Lives Matter, est devenue membre des Young Global Leaders du Forum Économique Mondial en 2020. L'organisation qu'elle a créée s'est développée pour inclure de nombreuses branches locales de Black Lives Matter à travers le monde ; en trouver une dans votre région peut vous donner un aperçu de la meilleure façon de vous impliquer auprès de vos organisateurs locaux.

Grâce aux médias sociaux, vous pourrez également découvrir pour quels changements politiques les militants de votre région manifestent. Vous trouverez ci-dessous quelques grands comptes s'organisant contre le racisme anti-noir et la brutalité policière, d’excellents points de départ :

NAACP

Les alliés peuvent participer de différentes manières à la lutte contre l'injustice raciale. La chose la plus efficace qu'un allié puisse faire est de s'impliquer, de rester impliqué et de continuer à éduquer les autres sur le mouvement contre le racisme anti-noir.

Ressources

Ressources pédagogiques anti-racistes

Ressources pour les personnes de couleur non-noires

Ressources sur la façon d'avoir des conversations sur la race au travail