L’explosion récente des connexions Wi-Fi gratuites dans les lieux publics représente une véritable aubaine pour les professionnels et les touristes. Cette liberté a cependant un prix et rares sont ceux qui prennent réellement conscience des risques. Voici quelques conseils à suivre si vous souhaitez utiliser un Wi-Fi public.

Les cybercriminels espionnent fréquemment ces réseaux dans les aéroports, gares et autres afin d’intercepter les données qui y transitent. Ils peuvent ainsi accéder à des coordonnées bancaires lors d’un achat en ligne ou récupérer des informations sensibles. Il est recommandé de privilégier l’utilisation du réseau 3G/4G/5G de votre opérateur internet. Pensez également à désactiver la fonction Wi-Fi de votre appareil lorsqu’il n’est pas utilisé.

Si vous n’avez pas la possibilité d’utiliser le réseau de votre opérateur, voici quelques recommandations à suivre :

*Utilisez un réseau privé virtuel (VPN) de préférence payant

Un VPN (Virtual Private Network) est un système permettant de créer un lien direct entre des ordinateurs distants. Même si un pirate informatique réussit à se placer en plein milieu de votre connexion, les données qui s’y trouvent seront fortement chiffrées.

*Utilisez des connexions sécurisées (SSL)

Il s’agit des sites web à connexion sécurisée c’est-à-dire comportant un cadenas vert suivi de HTTPS dans la barre d’adresse (le « S » signifie que les données sont sécurisées). Il faut noter qu’une connexion SSL (Secure Sockets Layer) ne garantit pas nécessairement que l’interlocuteur soit une personne de confiance. Par conséquent, il vaut mieux privilégier les sites connus.

*Utilisez un antivirus

Assurez-vous que tous vos appareils sont protégés moyennant une solution de sécurité. Votre logiciel de protection doit être mis à jour régulièrement, pour être informé des nouvelles menaces qui apparaissent chaque jour sur Internet et ainsi maintenir son efficacité.

Par ailleurs, l’utilisation d’un smartphone ou d’un ordinateur nécessite de maintenir le système d’exploitation et les pilotes Wi-Fi du terminal en permanence à jour des correctifs de sécurité. Prenez le temps d’appliquer régulièrement les mises à jour de sécurité proposées par le fabricant de votre appareil, ou par l’éditeur de votre système d’exploitation.

Selon la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés), les organismes (restaurants, aéroports…) qui proposent un accès au réseau internet au public, à titre payant ou gratuit, sont tenus de conserver les données de trafic de leurs clients. Ces organismes sont dans l’obligation de conserver les données techniques (ex. adresse IP, date, heure, durée de chaque connexion, informations permettant d’identifier le destinataire d’une communication). En revanche, les informations relatives au contenu des communications, comme l’objet ou le corps d’un courrier électronique ou bien les URL consultées sur un site web, ne doivent pas être conservées.