Cela avait déjà été annoncé plus tôt dans l'année, la crise sanitaire a provoqué une baisse sans précédent des émissions de CO2 en raison de la baisse forcée de l'activité économique et des voyages. Et si le fait que cela se soit effectivement produit ne soit pas une surprise, l'ampleur avec laquelle les émissions de carbone ont diminué en 2020 a récemment été calculée par Carbon Monitor.

Comme le montre notre graphique basé sur ces estimations, les émissions mondiales ont chuté de 6,5 % sur la période du 1er janvier au 31 août 2020. Le principal facteur de cette baisse est la réduction de l'utilisation des transports terrestres, qui a diminué de 17 % par rapport à l'année dernière et qui représente environ la moitié de la baisse des émissions globales. Parmi les pays pour lesquels des données ont été publiées, l'Espagne a enregistré la plus forte baisse (-17,2 %), suivie par l'Inde (-13,4 %), tandis que la Chine présente la plus faible diminution (- 2 %). En France, les estimations rendent compte d'une chute des émissions de 11,6 %.