Pour la mise en place d'une base lunaire à l'horizon 2024, les astronautes et les équipements pourront bénéficier de la 4G et peut-être même de la 5G. La Nasa a missionné Nokia pour développer le matériel qui sera déposé sur la Lune dès 2022.

Alors que le débat sur la 5G fait rage en France et que certains maires écologistes lui préféreraient d'abord la couverture des zones blanches par la 4G, cette technologie pourrait bien débarquer sur la Lune avant. La Nasa vient en effet de charger Nokia d'installer et de déployer un réseau LTE/4G opérationnel sur l'astre à l'horizon 2022. Ce projet de réseau de télécommunication entre dans le cadre du programme Artemis 3, dont l'objectif consiste à envoyer un homme et une femme sur la Lune en 2024. L'expédition mènera à la création d'une base lunaire, comme test préalable à une colonisation de Mars.

En tout, la compagnie d'équipement de téléphonie s'est vue accorder une enveloppe de 14,1 millions de dollars pour le déploiement de ce réseau. Le matériel sera déposé par l'atterrisseur lunaire Nova-C. L'appareil est conçu pour déposer de petites charges limitées à une centaine de kilos sur notre satellite. Le réseau sera constitué d'une station de base centrale, d'équipements LTE/4G et d'antennes radio. Une fois sur place, ces modules vont se configurer à distance et seront activés.

La 5G sur la Lune via une mise à jour

L'équipement est conçu pour pouvoir encaisser les phases de décollage et l'alunissage et également supporter l'environnement hostile de la surface de notre satellite. Ce réseau ne servira pas aux astronautes à regarder des vidéos sur YouTube, mais comme colonne vertébrale pour connecter à la fois le système de communication et de transmission de données des équipements, les différents capteurs mais également pour contrôler les rovers lunaires, de robots, ou bien naviguer en temps réel.

Le réseau 4G pourra aussi être employé pour diffuser des vidéos en haute définition. Pour Nokia, le déploiement d'un tel réseau est un test grandeur nature pour réaliser la même chose sur Mars. Nokia précise dans son communiqué que le réseau pourra évoluer par la suite vers la 5G, via une mise à niveau.

À découvrir aussi sur Futura-Sciences :

- Le Forum FS Génération

-Tous les articles de la rubrique Sciences