Sur les onze lauréats des Prix Nobel décernés à des personnes en 2020 (celui de la paix ayant été attribué au Programme alimentaire mondial), quatre sont des femmes. Ce quota proche de la parité est plutôt une bonne nouvelle et illustre la féminisation progressive de la prestigieuse distinction, qui n'a été décernée qu'à seulement 6 % de femmes depuis sa création. Les femmes primées cette année sont la physicienne Andrea Ghez, les chimistes Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna, ainsi que la poétesse Louise Glück.

Marie Curie a été la première femme à recevoir le prix Nobel en 1903 et elle est la seule à l'avoir reçu à deux reprises. Au total, 57 femmes ont reçu cette distinction depuis le début du siècle dernier, la plupart dans les catégories littérature (16) et paix (17). Les femmes sont en revanche beaucoup moins nombreuses à avoir reçu un prix en économie (2) et en physique (4).

Au cours des dernières décennies, les femmes ont été de plus en plus nombreuses à recevoir un prix Nobel. Entre 2001 et 2020, 28 femmes ont reçu cet honneur, contre 11 entre 1981 et 2000 et seulement 7 entre 1961 et 1980.