Les calottes glaciaires sont comme des êtres vivants. Elles évoluent au fil du temps. Et les scientifiques peinent à modéliser les processus qui gouvernent ces évolutions, parfois rapides. Aujourd'hui, ils montrent qu'Arctique et Antarctique sont intimement liés. Lorsque la glace fond au nord, le niveau de la mer augmente et les glaces fondent au sud.

La calotte arctique et la calotte antarctique. Elles se situent à des milliers de kilomètres l'une de l'autre. Pourtant, des chercheurs, parmi lesquels une équipe de l’université de Harvard, montrent aujourd'hui à quel point elles sont liées. À quel point les différentes régions du monde sont interconnectées et ce qui se passe dans une région a des conséquences directes sur ce qui se passe dans une autre.

Les travaux des chercheurs concluent, pour la première fois, que des changements survenus au niveau de l'Arctique au cours de ces 40.000 dernières années ont causé des sortes de changements miroirs du côté de l'Antarctique. Et comprendre les processus sous-jacents pourrait, dans le contexte du changement climatique anthropique, aider les climatologues à mieux appréhender l'avenir.

Les chercheurs ont notamment étudié les débris de délestage autrefois incrustés dans la calotte glaciaire antarctique, puis transportés par des icebergs dans l'océan Austral. Ils ont déterminé quand et où ils ont été libérés. Ils ont aussi vérifié leurs modélisations de la calotte glaciaire et du niveau de la mer grâce à l'étude de carottes de sédiments du fond océanique. Enfin, ils ont examiné les marqueurs des rivages pour déterminer comment la lisière de la calotte glaciaire a pu se retirer.

Fonte des glaces, montée des eaux… et vice-versa

Leur conclusion : lorsqu'au pic de la dernière période glaciaire, il y a environ 20.000 à 26.000 ans, les glaces de l'Arctique étaient au maximum, le niveau de la mer a baissé en Antarctique et la calotte glaciaire s'est étendue. À l'inverse, lorsque les températures ont commencé à remonter, la calotte glaciaire du nord a commencé à fondre et le niveau de la mer a monté. En Antarctique, la glace a reculé pour arriver à son étendue actuelle en seulement quelques milliers d'années.

Les chercheurs se demandaient ce qui avait bien pu mener à une telle fonte des glaces en Antarctique. Ils ont désormais leur réponse. Selon eux, sans cette interconnexion nord-sud, la calotte glaciaire antarctique -- qui couvre près de 14 millions de kilomètres carrés et pèse quelque 26 millions de gigatonnes -- serait encore plus importante.

« Ces calottes glaciaires sont des éléments dynamiques du système climatique de la Terre vraiment excitants et intrigants. Penser à une couche de glace de plusieurs kilomètres d'épaisseur, qui couvre tout un continent et qui évolue à toutes ces échelles de temps avec des conséquences mondiales, c'est stupéfiant, fait remarquer Natalya Gomez, chercheur, dans un communiqué de l’université de Harvard. C'est juste une motivation de plus pour essayer de mieux comprendre ces systèmes vraiment massifs qui sont si loin de nous. »

À découvrir aussi sur Futura-Sciences :

- Le Forum FS Génération

-Tous les articles de la rubrique Sciences