Selon le Bitcoin Electricity Consumption Index de l'Université de Cambridge, il est estimé que le Bitcoin consomme actuellement environ 90 térawattheures d'électricité à l'année. Pour se donner une idée de l'ordre de grandeur, c'est désormais plus que la consommation d'un pays entier comme la Belgique, ou encore l'équivalent de près de deux fois celle du Portugal. Sur les 219 pays de la planète pour lesquels la consommation énergétique est répertoriée, seuls 34 consomment plus d'énergie que la célèbre monnaie virtuelle, dont le fonctionnement requiert une forte puissance de calcul et donc des ordinateurs gourmands en électricité. Il existe cependant une certaine incertitude concernant la demande énergétique réelle du réseau Bitcoin, les analystes fixent actuellement la limite inférieure théorique à 34 térawattheures et la limite supérieure à 151 térawattheures.