L'idée de garder le même employeur toute sa vie pourrait aujourd'hui déranger la plupart des jeunes actifs, pourtant, ce modèle n'était pas si rare il y a encore une génération. Les données de l'OCDE montrent que les salariés italiens sont ceux qui gardent leur emploi le plus longtemps, soit en moyenne un peu plus de 12 ans. Une caractéristique partagée avec les Français, qui restent en moyenne près de 11 ans chez le même employeur. Comme le montre notre graphique, cette durée est en revanche bien plus faible au Royaume-Uni et dans les pays scandinaves. La moyenne s'établit par exemple à 8 ans pour les salariés britanniques et à environ 7 ans pour les salariés danois.

Hors d'Europe, les salariés peuvent être amenés à changer d'entreprise encore plus fréquemment. En Corée du Sud par exemple, les salariés gardent en moyenne le même emploi pendant 6 ans, ce qui correspond à la durée la plus courte de l'OCDE. Le pays asiatique fait actuellement face a une rupture générationnelle sur la vision du monde du travail qui pousse les jeunes actifs à démissionner en masse. Comme le rapporte Reuters, une culture d'entreprise impitoyable et des horaires de travail parmi les plus longs au monde forcent effet nombre de jeunes Sud-Coréens à quitter leur employeur, en particulier les grandes entreprises et conglomérats du pays (Samsung, Hyundai, etc.). Illustration flagrante du phénomène : "quitter son emploi" figurait en tête des bonnes résolutions l'année dernière dans ce pays.