L'utilisation de l'intelligence artificielle (IA) est déjà une réalité au sein de nombreuses industries, mais cette technologie a toujours un fort potentiel de développement, comme le montre une analyse d'Accenture et de Frontier Economics. Selon les conclusions du rapport, l'influence de l'intelligence artificielle pourrait faire augmenter la productivité du travail de près de 40 % dans certains pays développés d'ici 2035. Une forte hausse de productivité est attendue en Suède (37 %), alors que les États-Unis (35 %) et le Japon (34 %) devraient également faire partie des pays qui bénéficieront le plus de l'impact de cette technologie. En France, les analystes s'attendent à un gain de productivité de 20 % grâce à l'IA au cours des quinze prochaines années.

Avec les progrès de l'automatisation, les besoins en travailleurs non qualifiés des entreprises se réduisent, ce qui soulève aussi des questions sur le devenir et la transformation de nombreux emplois. Selon McKinsey, 15 % des entreprises de l'industrie automobile mondiale ont enregistré une baisse de 3 à 10 % de leur main-d'œuvre en lien avec le développement de l'IA en 2019. Environ 10 % des entreprises avaient même dépassé ce chiffre.