Dans ces dernières prévisions publiées le 5 janvier, la Banque mondiale envisage une reprise économique plus longue et difficile que prévue, en raison notamment de la persistance de la pandémie et des retards dans la mise en œuvre des campagnes de vaccination. Les économistes de l'institution financière tablent sur une récession mondiale de 4,3 % en 2020. Mais le rebond attendu cette année est désormais estimé à 4,0 %, soit environ un point de pourcentage en moins par rapport à ce qui était annoncé cet été. Comme le montre notre graphique, la zone euro est particulièrement impactée avec une contraction du PIB qui devrait s'élever à 7,4 % en 2020, suivie d'une reprise économique estimée à 3,6 % en 2021.