La pandémie de coronavirus a d'énormes répercussions sur le secteur aérien mondial. Alors que l'épidémie se poursuit et que le nombre de voyageurs reste au plus bas, les transporteurs, les aéroports ainsi que les constructeurs sont toujours en grande difficulté.

Comme le montrent les données d'Eurostat, les principaux aéroports de l'Union européenne ont subi une chute d'activité allant de 50 % à plus de 60 % l'année dernière (entre janvier et octobre). Privée de ses vacanciers étrangers, l'Espagne est l'un des pays les plus touchés par la réduction des vols commerciaux, avec une diminution du trafic de respectivement 60 % et 63 % pour les aéroports de Madrid et de Barcelone. L'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle fait également partie des plus affectés sur le Vieux Continent avec une chute d'activité de 55 % en 2020.