La lutte contre le décrochage scolaire et le chômage chez les jeunes constitue un enjeu majeur pour le développement économique, social et humain. En amont de la Journée internationale de l'éducation qui a lieu le 24 janvier, nous nous sommes penchés sur le dernier rapport de l'OCDE, qui contient des données intéressantes sur la situation des jeunes vis-à-vis de la scolarité et de l'emploi dans différents pays.

En 2019, parmi les Français âgés de 15 à 29 ans, près de 49 % étaient scolarisés, 36 % avaient un emploi (sans étudier), et un peu plus de 15 % ne travaillaient pas ni n'étaient scolarisés. Ces derniers représentent un public particulièrement exposé à la précarité et leur proportion varie assez fortement d'un pays à l'autre. La part de jeunes non scolarisés, sans emploi ou inactifs était par exemple supérieure à 20 % dans des pays comme le Mexique (20,7 %) ou l'Italie (23,7 %), alors qu'elle n'atteignait pas 10 % en Allemagne (8,2 %) et aux Pays-Bas (6,9 %). Comme le montre également notre graphique, les jeunes semblent s'intégrer plus rapidement sur le marché du travail en Amérique du Nord (États-Unis, Canada) et au Royaume-Uni, puisque la part des 15-29 ans en situation d'emploi y est comprise entre 43 % et 52 %. À contrario, la proportion de jeunes scolarisés y est plus faible qu'en Europe continentale.