Avec une population mondiale qui augmente à un rythme effréné, comment parviendrons-nous à nourrir chaque habitant de notre Planète d'ici quelques décennies ? Grâce à des fermes verticales contrôlées par l'intelligence artificielle. C'est la proposition d'une start-up américaine.

Selon les Nations unies, la population mondiale devrait atteindre les 8,5 milliards d'individus en 2030. Et même les 9,7 milliards d'individus dès 2050. Une croissance folle, alors que la surface disponible sur notre Terre pour l'agriculture est limitée. De quoi donner l'idée à Plenty, une start-up basée à San Francisco (États-Unis), de construire des fermes verticales.

En occupant moins d'un hectare au sol, elles produisent autant que sur près de 300 hectares traditionnels. La start-up promet même d'utiliser 99 % moins de terres et 95 % moins d’eau - grâce au recyclage - que l'agriculture classique. Et de produire jusqu'à 400 fois plus !

Avec 70 % des individus amenés à vivre en ville d’ici 30 ans, les fermes verticales apparaissent comme une solution envisageable pour nourrir la population mondiale. La start-up américaine Plenty travaille sur un système optimisé par l’intelligence artificielle.
Avec 70 % des individus amenés à vivre en ville d’ici 30 ans, les fermes verticales apparaissent comme une solution envisageable pour nourrir la population mondiale. La start-up américaine Plenty travaille sur un système optimisé par l’intelligence artificielle.
Image : © Spencer Lowell, Plenty

L’intelligence artificielle pour optimiser la production

Son secret ? Une intelligence artificielle qui surveille en permanence les modèles de croissance pour ajuster constamment la température, l'eau et l'éclairage nécessaires à assurer une production efficace 24/7. Des panneaux à LED simulent la lumière du soleil lorsque c'est utile. Et l'eau est récupérée et recyclée.

Plenty assure être ainsi d'ores et déjà en mesure de produire différents légumes, parmi lesquelles la laitue ou le chou de Chine, le bok choy. La start-up a également conclu un accord avec Driscoll's, l'un des principaux producteurs de baies aux États-Unis. Objectif : produire des fraises tout au long de l'année sur son exploitation de Laramie. Le tout, sans OGM, sans pesticide et sans herbicide. Affaire à suivre...

À découvrir aussi sur Futura-Sciences :

- Le Forum FS Génération

-Le Dossier : L'histoire de l'univers

-Tous les articles de la rubrique Sciences