Quelques heures seulement après son investiture à la présidence américaine le 20 janvier 2021, Joe Biden a annoncé le retour des États-Unis dans l'accord de Paris sur le climat, la mesure phare d'une série de décrets présidentiels destinés à rétablir le leadership de Washington dans la lutte contre le changement climatique. Il a en effet transmis une lettre formelle au secrétaire général de l´ONU pour l´informer du retour des États-Unis dans cet accord, un retour qui sera effectif le 19 février 2021.

En 2017, les États-Unis de l´ancien président Donald Trump avaient officiellement notifié les Nations Unies de leur retrait des Accords de Paris sur le climat, un retrait qui avait été acté le 4 novembre 2020. Second plus gros émetteur de CO2 et premier producteur mondial de pétrole, les États-Unis étaient - jusqu´à hier - le seul pays au monde à s'être désengagé de ce texte. D'après les données publiées par les Nations Unies, 195 pays ont signé ce texte à ce jour.