À l'ère d'Internet, les câbles de télécommunications sous-marins revêtent de grands enjeux stratégiques, dans la mesure où 99 % des échanges intercontinentaux de données numériques transitent par ce genre d'infrastructures. Il n'est ainsi pas si surprenant de voir les GAFAM se lancer à la conquête de ce secteur clé. Comme le révèle le recensement de TeleGeography, Google, Facebook, Microsoft et Amazon sont toutes propriétaires, ou copropriétaires et investisseurs majeurs de plusieurs câbles sous-marins déployés ou en cours de déploiement à travers le monde.

Comme le montre notre graphique, c’est pour le moment Google qui mène la course devant Facebook, ayant investi dans un total de 15 projets de câbles sous-marins contre 12 pour la firme de Mark Zuckerberg. De plus, Google est également la seule des quatre entreprises à disposer et installer des câbles exclusivement pour son propre usage, au nombre de cinq. Parmi ces derniers, on peut citer la structure "Dunant" qui relie la côte Est des États-Unis à la côte atlantique française, ou plus récemment "Grace Hopper", le dernier projet lancé en 2020 par le géant américain et qui reliera les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Espagne.