Malgré la crise, l’aventure entrepreneuriale reste au premier plan dans les projets des français. Si le paysage économique mondial souffre fortement, ils gardent l’envie d’entreprendre et sont mieux préparés que jamais.

Alors que la crise sanitaire et économique liée à la COVID 19 a profondément impacté la vie des Français dans toutes ses dimensions, Go Entrepreneurs (Ex-Salon Des Entrepreneurs) publie les résultats de son « Baromètre annuel de l’envie d’entreprendre des Français » réalisé par OpinionWay. Malgré un contexte qui les inquiète, 21% des Français (soit 11 millions de personnes) déclarent avoir envie de créer une entreprise, d’en reprendre une ou de se mettre à leur compte en 2021.

« Les entrepreneurs sont au cœur de la relance économique de notre pays. Je me réjouis que l’envie d’entreprendre existe durablement en France. En constante augmentation depuis plusieurs années, celle-ci n’a pas été balayée par la crise.», explique Florence Bardiau-Hardouin, Event Manager de Go Entrepreneurs et directrice adjointe Les Echos Le Parisien Evènements. « Go entrepreneurs est là pour accompagner ceux qui veulent se lancer vers la réussite de leur projet mais également dans la construction collective d’une société plus responsable ».

closevolume_off

L’envie d’entreprendre toujours présente

Fait encourageant, si l’on observe une baisse logique (-8) de la proportion des candidats à l’entrepreneuriat, 58% d’entre eux (3,7 millions de personnes) déclarent vouloir concrétiser leur projet dans les deux ans à venir, soit une augmentation de 4 points par rapport à janvier 2020.

Des futurs entrepreneurs bien préparés

34% des entrepreneurs potentiels déclarent cette année avoir un projet bien préparé à court terme, soit une augmentation de 3 points par rapport à la précédente édition du baromètre. Ce sont ainsi 7% des Français qui ont un projet d’entrepreneuriat prêt à débuter dans les deux ans. Autre signal positif, cette proportion reste dans la moyenne observée au cours des années passées (entre 5% et 7% depuis 2016).

Des jeunes toujours séduits par l’aventure entrepreneuriale

Le baromètre démontre également le maintien de l’intérêt des jeunes pour les perspectives d’entrepreneuriat, et ce même avant leur entrée sur le marché du travail. Ce sont ainsi 36% des étudiants qui déclarent vouloir créer leur entreprise en 2021.

Méthodologie de l’étude :

L’édition 2021 du « Baromètre de l’envie d’entreprendre des Français » pour Go Entrepreneurs a été réalisé en ligne. Les interviews ont été faites du 5 au 6 janvier 2021 auprès d’un échantillon de 1008 Français représentatif et constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de secteurs d’activités, de nature d’employeur et de taille d’entreprises.