Malgré les déboires rencontrés par le marché automobile avec la crise sanitaire, l'année 2020 s'est avérée particulièrement faste pour la mobilité électrique. Selon les chiffres publiés par le Comité des constructeurs français d'automobiles, la part des voitures électriques et hybrides neuves vendues en France a quasiment triplé l'année dernière par rapport à 2019, atteignant 21,5 % de l'ensemble des immatriculations. Dans le détail, les véhicules à motorisation hybride représentent toujours la majeure partie des ventes (14,8 %), mais les véhicules 100 % électrique ont marqué une très nette progression, passant de 1,9 % des immatriculations en 2019 à 6,7 % en 2020. Dans le même temps, les ventes de voitures particulières à motorisation diesel et essence continuent de s'éroder. La part des véhicules à essence est descendue sous la barre des 50 % en 2020, tandis que les véhicules diesel ont représenté 30,6 % des mises en circulation contre 34,1 % en 2019.