Elon Musk adore les cryptomonnaies. Après une succession de tweets vantant le Dogecoin, le patron de Tesla a annoncé que sa société a investi l'équivalent d'1,5 milliard de dollars dans le Bitcoin, pour "diversifier et maximiser son retour sur investissement". En parallèle de cette annonce, le constructeur automobile a également indiqué qu'il accepterait prochainement les paiements effectués avec la reine des cryptodevises.

Il n'en fallait bien sûr pas plus pour que le prix du Bitcoin atteigne de nouveaux sommets. Après avoir passé le cap des 20 000 dollars mi-décembre, puis celui des 30 000 dollars début janvier, le cours de la plus célèbre des cryptomonnaies vient d'inscrire un record historique à plus de 44 000 dollars en clôture le 9 février (36 300 euros). Comme le montre notre graphique basé sur les données Coindesk, malgré un bref plongeon au mois de mars lié à la pandémie, la valeur du Bitcoin a explosé en l'espace d'un an. Par rapport à son niveau du 1er février 2020, le cours de la cryptodevise a ainsi progressé de 373 %.

Bien que son utilisation comme monnaie numérique reste limitée, de plus en plus d'investisseurs adeptes de placements alternatifs adoptent le Bitcoin. Lors de son précédent pic il y a trois ans, il s’agissait en grande partie d’investisseurs particuliers. Mais de nos jours, cet actif devient de plus en plus populaire auprès des investisseurs institutionnels, sous l'effet notamment de sa médiatisation croissante et des évolutions dans le domaine de la réglementation du marché des crypto-monnaies.