À l'inverse de millions d'entreprises qui luttent pour leur survie en pleine pandémie, les géants de la tech ont été épargnés par l'impact économique du coronavirus. Mieux encore, ils se positionnent parmi les grands gagnants de la crise. C'est la conclusion que l'on peut tirer des résultats financiers de Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft, chacune de ces entreprises ayant enregistré une croissance à deux chiffres sur l'ensemble de l'année 2020.

Comme le montre notre graphique, c'est Amazon qui a enregistré la plus forte hausse de son chiffre d'affaires, soit près de 40 % par rapport à l'année 2019. Alors que le succès du groupe de Jeff Bezos pendant la pandémie semble logique, étant donné que de nombreuses personnes se sont tournées vers les achats en ligne pendant le confinement, l'immunité contre la crise démontrée par Apple, Google et Facebook surprend un peu plus. Après tout, ces deux derniers dépendent fortement des dépenses publicitaires, qui ont sensiblement baissé avec la crise, tandis qu'Apple vend des biens de consommation à un prix relativement élevé, ce qui ne l'a pas empêché de réaliser le meilleur trimestre de son histoire pendant les fêtes.