Coup de pouce d'un milliard de dollars aux agriculteurs pour préserver la sécurité alimentaire de l'UE

Publié
04 avr. 2022
2022
Partager

Katherine Docampo, Head of Impact Communications, Forum Économique Mondial, kpav@weforum.org

  • La guerre en Ukraine a rendu encore plus critique la nécessité pour l'UE de renforcer ses systèmes alimentaires de manière à garantir l'approvisionnement à court terme et assurer la résilience à long terme
  • En l'état actuel des choses, la croissance du secteur agricole au sein de l'UE s'est faite au détriment de la santé environnementale, la dégradation des sols coûtant près de 100 milliards d'euros et menaçant les futures récoltes
  • Les agriculteurs doivent être au cœur des solutions visant à inverser ces tendances ; si on les aide à prendre des mesures relevant de l’agriculture intelligente face au climat, l'UE pourrait restaurer la santé des sols de plus de 14 % de l’ensemble de ses terres agricoles afin de lutter contre les chocs alimentaires futurs et augmenter les revenus des agriculteurs de 9,3 milliards d'euros par an d'ici 2030
  • Les résultats sont issus d'une enquête menée auprès de 1 600 agriculteurs venant de sept pays représentant 75 % de la population agricole de l'UE.
  • Découvrez l’ensemble des résultats dans un nouveau rapport disponible ici.

Genève, Suisse, 4 avril 2022 – Selon un nouveau rapport, si un agriculteur sur cinq adopte des pratiques relevant de l’agriculture intelligente face au climat, cela permettra à l'Union européenne de mieux résister aux chocs d'approvisionnement alimentaire et de faire face aux pires effets du changement climatique.

La croissance du secteur agricole au sein de l'UE s'est faite au détriment de la santé environnementale, la dégradation des sols coûtant près de 100 milliards d'euros, en grande partie à cause d’une perte de productivité, ce qui menace les récoltes futures. En outre, l'agriculture représente 10 % des émissions de gaz à effet de serre de l'UE et constitue un élément essentiel de l'avenir « zéro émission nette ».

Un nouveau rapport du Forum Économique Mondial, Transforming Food Systems with Farmers: A Pathway for the EU (Transformation des systèmes alimentaires avec les agriculteurs : une voie pour l’UE), dévoilé aujourd'hui dans le cadre des efforts déployés actuellement par la European Carbon+ Farming Coalition (Coalition agricole européenne Carbone+), établit des recommandations sur la manière de travailler avec les agriculteurs afin de renforcer les systèmes alimentaires de l'UE. Rédigé en collaboration avec Deloitte et NTT Data, il s'appuie sur les observations d'agriculteurs de sept pays constituant la majorité des agriculteurs de l'UE. L'enquête auprès des agriculteurs a été conçue et mise en œuvre par la coalition européenne afin de mettre en lumière les principaux obstacles à la mise en place de solutions d’agriculture intelligente face au climat, y compris les difficultés économiques des exploitations, le manque de sensibilisation, le déploiement inégal des technologies parmi les agriculteurs de différentes générations et aux différentes tailles d'exploitation, et la fragmentation des politiques à l'échelle nationale.

Les résultats se concentrent sur quatre domaines susceptibles d'encourager l'adoption par les agriculteurs de pratiques d’agriculture intelligente face au climat :

  • 1. Financement et gestion des risques : Les agriculteurs ont besoin de formes innovantes de capital initial, de flux de revenus garantis et de solutions d'assurance novatrices. Cela reflète le fait que quatre agriculteurs sur cinq interrogés considèrent la durabilité comme une nécessité, mais que seulement deux sur cinq la considèrent comme étant bénéfique pour les affaires.
  • 2. Écosystèmes innovants : Il convient de continuer à développer de nouvelles technologies d’agriculture intelligente face au climat et de réduire leurs coûts pour en faciliter l'accès. À l'heure actuelle, l'adoption des pratiques numériques est en retard, avec un taux d'adoption de 31 % par les agriculteurs, contre 44 % pour les autres pratiques d’agriculture intelligente face au climat.
  • 3. Pédagogie et sensibilisation : Les agriculteurs doivent être soutenus dans la compréhension de l'argument commercial du changement, avec un accès aux plateformes de partage, à l'apprentissage entre pairs ou aux démonstrations pédagogiques sur place. À l'heure actuelle, seuls 25 % des agriculteurs déclarent avoir une « bonne » ou « très bonne » connaissance du sujet.
  • 4. Environnement politique favorable : L'UE doit définir les bonnes politiques pour favoriser la mise en œuvre des réformes environnementales, tout en permettant aux États membres d'adapter les politiques aux conditions locales. Cette flexibilité a permis jusqu'à présent d'identifier 166 éco-schémas différents à travers 22 projets de plans stratégiques dans 21 États membres.

Si 20 % d’agriculteurs européens en plus adoptaient des pratiques d’agriculture intelligente face au climat, l'UE pourrait, d'ici à 2030, réduire ses émissions de gaz à effet de serre d'environ 6 %, restaurer la santé des sols de plus de 14 % de l’ensemble de ses terres agricoles, améliorant ainsi la biodiversité et la résilience des systèmes alimentaires, et, en fonction du niveau de mise en œuvre, assurer entre 1,9 et 9,3 milliards d'euros de revenus supplémentaires par an pour les agriculteurs.

« Aucune région du monde ne sera épargnée par les menaces imminentes qui pèsent sur nos systèmes alimentaires interconnectés, le climat et les écosystèmes naturels dont ils dépendent », a déclaré Sean de Cleene, membre du comité exécutif et responsable de l'initiative sur les systèmes alimentaires du Forum Économique Mondial. « La guerre actuelle en Ukraine nous rappelle que nous ne pouvons pas ignorer la vulnérabilité de nos systèmes alimentaires. Qu'il s'agisse d'un conflit ou du changement climatique, la sécurité de nos systèmes alimentaires à l’échelle mondiale est de plus en plus menacée. »

« L'UE réalise l'importance de la refonte de ses systèmes alimentaires, en reconnaissant le rôle critique de ces systèmes dans la réalisation du Pacte vert et pour un avenir durable et prospère. Il sera essentiel de travailler avec les agriculteurs, en particulier avec la prochaine génération d'agriculteurs européens, pour que cette transition soit inclusive et efficace », a déclaré Diana Lenzi, présidente du Conseil européen des jeunes agriculteurs (CEJA). « N’oublions pas que le temps presse. »

La transition vers une agriculture intelligente face au climat nécessitera des investissements importants et des changements de politique tout au long de la chaîne de valeur alimentaire, l’ensemble des acteurs - agriculteurs, détaillants, investisseurs et consommateurs - devant agir. En réponse à l’appel du commissaire européen en charge du Pacte vert pour une coopération entre les secteurs public et privé, la plateforme 100 Million Farmers du Forum Économique Mondial a créé la EU Carbon+ Farming Coalition (Coalition agricole européenne Carbone+). L'objectif de ce nouveau partenariat multipartite est de réunir entreprises, ONG et universitaires, en concertation avec les organisations d'agriculteurs, afin d'élaborer des solutions pratiques et évolutives centrées sur les agriculteurs, pour une action intelligente face au climat et respectueuse de la nature. Après la publication du rapport, la coalition passera de la conceptualisation à la mise en œuvre, en lançant jusqu'à sept initiatives d’action, conçues pour démontrer le potentiel de l'agriculture intelligente face au climat en Europe.

En savoir plus sur 100 Million Farmers

100 Million Farmers est une plateforme multipartite qui soutient les dirigeants des secteurs privé et public dans leur travail avec les agriculteurs afin d'assurer la transition vers des systèmes alimentaires « zéro émission nette » et respectueux de la nature d'ici 2030. Elle définit une ambition mondiale partagée tout en soutenant des solutions locales incitant les agriculteurs et donnant aux consommateurs les moyens de placer le climat, la nature et la résilience au cœur de l'économie alimentaire. La European Carbon+ Farming Coalition (Coalition agricole européenne Carbone+) rassemble les organisations suivantes : BASF, Bayer, Cropin, EIT Food, ECAF, Groupe Hero, Planet Labs PBC, RAGT, Swiss Re, Syngenta Group, Adam Smith Business School de l’Université de Glasgow, Yara International et Zurich Insurance Group.

Notes aux rédacteurs

Lire l’Agenda du Forum également disponible en Mandarin | Japonais

Suivez le Forum sur Twitter via @wef

@davos | Instagram | LinkedIn | TikTok | Weibo

Visionnez les vidéos du Forum ; découvrez l’impact du Forum

Abonnez-vous aux communiqués de presse et au Podcast du Forum

Citations complémentaires

« La transition de nos systèmes alimentaires ne doit pas reposer uniquement sur les agriculteurs. À mesure que nous comprenons mieux les réalités des agriculteurs auprès desquels nous nous approvisionnons en nourriture, l'ensemble de la chaîne de valeur doit assumer la responsabilité du changement. Ensemble, nous pouvons nous efforcer d'impliquer les consommateurs, de soutenir les agriculteurs et de nous associer aux fournisseurs pour accélérer la réalisation des objectifs de neutralité carbone et de biodiversité en Europe », a déclaré Rob Versloot, PDG du groupe Hero.

« L'UE fournit une excellente étude de cas sur la collaboration multipartite nécessaire à la transition vers des systèmes alimentaires "zéro émission nette", respectueux de la nature et améliorant les moyens de subsistance des agriculteurs », explique Shay Eliaz, Directeur chez Deloitte Consulting. « La plateforme mondiale 100 Million Farmers permettra d’utiliser les enseignements tirés de l'UE afin d'aider à la conception de solutions dans d'autres zones géographiques, en prenant en compte les nuances des contextes locaux. »

Pour plus d'informations de la part de Deloitte : kafhosh@deloitte.com

Toutes les opinions exprimées sont celles de leurs auteurs respectifs. Le blog du Forum économique mondial est une plateforme neutre et indépendante dont le but est de lancer des débats sur les sujets majeurs qui contribuent à façonner les agendas du monde, des régions et des industries

Abonnez-vous aux mises à jour

Une mise à jour hebdomadaire de ce qui est à l'Agenda mondial

© 2022 World Economic Forum

Politique de confidentialité et conditions d’utilisation du service